Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 17:43

LXXI

 

Pourquoi dit-on des trois monothéismes que ce sont des grandes religions alors qu’elles sont polythéistes et ridicules ?

 

LXXII

 

La lune brille lorsque le soleil est éteint.

 

LXXIII

 

Le savoir-vivre et le savoir-mourir se confondent en chrétienté.

 

LXXIV

 

Les chefs d'Etat, aussi puissants soient-ils, sont des incapables tant qu'il leur faudra une femme pour cuire un petit poisson. Mais savoir ne suffit pas à rendre capable.

 

LXXV

 

Lorsque l'on frappe un esclave, il n'aboie pas, car il est moins qu'un chien.*

 

LXXVI

 

J'écris mes maximes sur du vélin de serpent.

 

LXXVII

 

La télévision nous rend barbares.

 

LXXVIII

 

Les religions nous cachent notre nature à nous-mêmes.

 

LXXIX

 

Le but de l'Art n'est pas l'imitation de la nature.

 

LXXX

 

Seuls des philosophes non artistes peuvent penser que l'Art se doit d'imiter la nature.

 



* Moins qu'un chien est le titre français de l'autobiographie de Charles Mingus.

Charles Mingus : « Moins qu'un chien » (« Beneath the underdog », 1971, tr. Jacques B. Hess) (Parenthèses, 1985)

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Maximes
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 19:46

 

En pèse à l'autre chevalier,

 

Mais Erec ne le prise mais.

 

Sa donzelle avancer il fait :

 

« Belle, fait-il, devant venez,

 

L'oiseau à la perche prenez,

 

Car il convient que vous l'ayez.

 

Demoiselle, devant allez !

 

Bien me vante de soutenir,

 

Si nul n’ose me contredire,

 

Qu’à vous ne s'en compare aucune,

 

Pas plus qu’au soleil fait la lune,

 

Ni de beauté, ni de valeur,

 

Ni de franchise, ni d'honneur. »

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Erec et Enide
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 18:41

 

Allez avant, ma douce amie,

 

L'épervier à la perche prendre. »

 

La donzelle y veut la main tendre,

 

Mais Erec le court disputer,

 

Qui ne prise sa volonté :

 

« Demoiselle, fait-il, fuyez !

 

Autre oiseau vous emmènerez,

 

Car n'avez droit à celui-ci.

 

Je croie qu’en doit venir l’ennui,

 

Jamais sera votre épervier,

 

Meilleure que vous le requiert,

 

Plus courtoise et plus belle assez. »

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Erec et Enide
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 19:25

 

Le comte est venu en la place,

 

Aux vilains vient, et les menace.

 

Une verge tient en sa main :

 

En arrière vont les vilains.

 

Le chevalier s'est avancé,

 

À sa donzelle dit en paix :

 

« Ma demoiselle, cet oiseau,

 

Qui si bien est mué et beau,

 

Doit être vôtre par justice,

 

Car très êtes belle, un délice,

 

Il en sera toute ma vie.

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Erec et Enide
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 17:55

 

Les chevaliers et les sergents

 

Et les dames courent après

 

Et donzelles d’un pas pressé.

 

Devant tous le chevalier vient,

 

Avec sa donzelle et son nain.

 

Très chevauche orgueilleusement

 

Vers l'épervier allègrement,

 

Mais autour avait si grand presse

 

De la vilaine gent agreste,

 

Qu'il ne pouvait s'en approcher

 

Du tir d’un arbalétrier.

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Erec et Enide

Présentation

  • : le blog de Pascal Marchand
  • le blog de Pascal Marchand
  • : Ce blog donne à lire des poèmes ; des maximes ; des haïkus ; des réflexions diverses ; des réflexions sur l’actualité, dont 5 ont été publiées dans Télérama ; des textes humoristiques, dont 2 ont été publiés dans Fluide Glacial ; des jeux de mots ; et la traduction des 862 premiers vers octosyllabiques rimés du roman « Erec et Enide » de Chrétien de Troyes.
  • Contact

la devise du blog

« Il ne suffit pas de se taire

Il faut savoir dire autre chose »

(Louis Aragon)

Rechercher Dans Ce Blog

Catégories