Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 17:51

Sur mon clavier en

Grand hommage à ma personne

J'écris un haïku

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Haïkus
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 16:16

Lanterne magique

          éclaire l’obscure

Philosophie vaine

          de vanité pleine

Homme à l’aventure

          es-tu magnifique

 

Quand tu es en paix

Quand tu es en guerre

 

Iphigénie fait

          taire les vents mais

Souvenirs en terre

          rien ne s’oublie guère

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Poèmes
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 19:45

CLXI

 

Je ne suis rien pour l’univers, je suis tout pour moi.

 

CLXII

 

Champollion a donné une écriture à une civilisation que nous contemplons avec envie pour sa longévité.

 

CLXIII

 

L’esclavage est un moteur de croissance économique.

 

CLXIV

 

La pathologie de l'esclave est de se plaire dans l’obéissance à son maître.

 

CLXV

 

Certains hommes s’avisent d’être lettrés, lisent Rabelais, et croient comprendre les moutons de Panurge. Aussitôt après, ils retournent à leur bergerie, puis ils bêlent : « Je suis libre ! Je suis libre ! »

 

CLXVI

 

La liberté est un mot qui convainc les esclaves de travailler.

 

CLXVII

 

Les hommes aiment tellement se sentir coupable qu’ils ont érigé la modestie sur le trône des nobles vertus.

 

CLXVIII

 

La taupe a le sens de l’orientation.

 

CLXIX

 

Les virus sont mauvais pour la santé.

 

CLXX

 

Le dogme idéologique est une marque d’idiotie.

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Maximes
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:31

Passager est le temps qui l'amour véhicule

Arrivé à bon port où la foule bouscule

Sur le quai de la gare où m'attend une femme

 

C'est la belle celle pour qui mon cœur bascule

Avec elle jamais je ne suis ridicule

Lit-elle dans mes yeux qui lui clament ma flamme

 

Marcher à ses côtés me procure bonheur

Amoureux infini une joie ineffable

Regarder ses yeux sur son visage de sable

Comme du jour elle me regarde à toute heure

 

Habiter sous même toit de mille couleurs

Associées aux désirs de midi du diable

Nus sans honte accomplir des actes non coupables

Délicieusement battre elle fait mon cœur

 

 

 

Note : acrostiche.

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Poèmes
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 18:01

La moto a un moteur oui

C’est un moteur qui fait du bruit

 

La moto fait peur aux moutons

Dessus elle est un noir blouson

 

Qui porte un air vraiment méchant

La moto vogue à travers champs

 

Son moteur vroume à l’horizon

Qu’il est assourdissant ce son

 

Mes oreilles n’en peuvent mais

Tout aussi bien il me plairait

 

Que ce moteur soit coupé oui

Qu’il ne fasse enfin plus de bruit

 

Repost 0
Publié par Pascal Marchand - dans Poèmes

Présentation

  • : le blog de Pascal Marchand
  • le blog de Pascal Marchand
  • : Ce blog donne à lire des poèmes ; des maximes ; des haïkus ; des réflexions diverses ; des réflexions sur l’actualité, dont 5 ont été publiées dans Télérama ; des textes humoristiques, dont 2 ont été publiés dans Fluide Glacial ; des jeux de mots ; et la traduction des 862 premiers vers octosyllabiques rimés du roman « Erec et Enide » de Chrétien de Troyes.
  • Contact

la devise du blog

« Il ne suffit pas de se taire

Il faut savoir dire autre chose »

(Louis Aragon)

Rechercher Dans Ce Blog

Catégories